Association pour le Traitement des Malades Insuffisants Rénaux

AIDE À LA RECHERCHE

BOURSE D’ÉTUDE

MOTIVATION

L’association ATMIR, fidèle à sa vocation, contribue à l’information et la formation, et souhaite favoriser l’accès à la transplantation rénale.

Ainsi l’ATMIR a créé en 2022 une bourse de recherche et d’études afin de soutenir un ou plusieurs projets portés par la communauté médicale en vue de l’amélioration:

  • des techniques et pratiques de dialyse;
  • de la formation des patients et de leurs accompagnants;
  • de la recherche en dialyse ou en néphrologie;
  • de l’accès à la transplantation rénale.

Un comité d’experts a été formé à l’initiative du Dr. Raymond Frayssinet afin de sélectionner un projet de recherche :
Dr. Raymond Azar, Dr Charles Chazot, Dr. Guillaume Jean.

Après avoir reçu plusieurs candidatures émanant de médecins de services hospitaliers publics et d’associations de dialyse, la candidature du Dr. Johan NOBLE, Praticien Hospitalier dans le service de Néphrologie, dialyse, aphérèse et transplantation rénale du CHU de Grenoble-Alpes à été retenue par le comité d’experts de l’ATMIR.

Une aide à la recherche de trente mille huit cent trente euros sera ainsi attribuée au service de recherche du CHUGA afin de financer ce projet dès novembre 2022 pour une durée d’une année.

PROJET DE RECHERCHE RETENU POUR L'ANNÉE 2022

Étude de l’influence des traitements de désimmunisation sur la réponse immunitaire de patients hyperimmunisés en attente de transplantation rénale (étude DELIGHT)

La transplantation rénale (TR) est le meilleur traitement de l’insuffisance rénale chronique en termes de morbi-mortalité, de qualité de vie et d’économie de santé. L’immunisation par des anticorps anti-HLA est un frein à l’accès à la TR. Les patients hyperimmunisés attendent 2 à 3 fois plus longtemps sur la liste d’attente avec de lourdes conséquences médico-économiques.

Les stratégies de désimmunisation permettent d’accéder à une TR avec un crossmatch négatif (absence d’anticorps HLA spécifiques du donneur) le jour de la greffe. Au CHU de Grenoble-alpes, la désimmunisation consiste en la réalisation d’aphérèse pour enlever les anticorps et deux perfusions d’un anticorps anti-CD20.

L’objectif principal de cette étude est d’analyser l’influence de ce protocole de  désimmunisation sur la réponse immunitaire chez des patients hyperimmunisés en attente de greffe.

Les analyses se feront à partir d’échantillons issues des 40 patients désimmunisés CHU de Grenoble-Alpes. Ces analyses seront complétées sur une cohorte prospective de patients hyperimmunisés et comparées à des groupes contrôle (non désimmunisés et témoins soins). La description de la réponse immunitaire se fera par une analyse phénotypique en cytométrie de flux et fonctionnelle par sécrétion de cytokines après stimulation allogénique. Ces résultats seront corrélés à des analyses d’immuno-marquages sur biopsies de greffon rénal et dans un deuxième temps à une description multi-compartimentale du système immunitaire au niveau médullaire et d’un organe lymphoïde secondaire après désimmunisation.

il est également souhaité valider à plus long terme un modèle de désimmunisation sur rat humanisés. Cette étude permettra de mieux comprendre l’impact des stratégies de désimmunisation sur le système immunitaire afin d’optimiser la combinaison de ces traitements et permettre d’augmenter l’accès à la TR des patients hyperimmunisés.

Mots clefs : Transplantation rénale, désimmunisation, anticorps anti-HLA, immunité mémoire, immunosuppression.

RESPONSABLE DE LA RECHERCHE

Dr. Johan NOBLE, PH

dans le service de Néphrologie, dialyse, aphérèse et transplantation rénale
du CHU de Grenoble-Alpes
Doctorat en Médecine,
Thèse de science Novembre 2022
Faculté de Médecine : Université Joseph Fourier de Grenoble – Alpes
Chef de Service : Pr Lionel Rostaing

Établissement de santé

CHU de Grenoble-Alpes,
Boulevard de la chantourne,
38043 GRENOBLE Cedex 9
Activité : Établissement de santé publique

 

Équipe d’accueil

Le projet sera réalisé au sein de l’équipe de recherche de l’IAB (Institut for Advance in Biosciences) et sous la co-direction du Dr. Macek Jilkova et du Dr Jouve. Une étudiante en Master 2 participera également aux analyses à partir de Janvier 2023.

Étapes prévues

N

Étape 1 (2022)

Dépôts du projet à la délégation de la recherche clinique et innovation (DRCI) pour accords du CPP et aide méthodologique

N

Étape 3 (2023-2025)

Réalisation des analyses de recherche à l’IAB (Institut for Advanced Biosciences) de Grenoble et publications des résultats

N

Étape 2 (2022-2023)

Récupération des échantillons, finalisation du RIPH prospectif et dépôt au CPP, explorations mécanistiques

Suivi du projet

Vous pourrez suivre l’état d’avancement du projet par des publications sur notre site Internet

dès le début du Projet

six mois après son commencement,

un an après son commencement.

et vous trouverez à terme les liens avec les publications qui seront réalisées

Association pour le Traitement des Malades Insuffisants Rénaux

UNE MEILLEURE SANTÉ
C’EST NOTRE MISSION

néphrologue, diététicienne, psychologue, pharmacien